20 de April de 2019

Les rêves, cela ne parle pas tout seul – Éric Laurent et Marie-Hélène Brousse

Page de PIPOL 9 – L’inconscient et le Cerveau – rien en commun Éric Laurent — C’est une formulation extraordinaire. Les…


Page de PIPOL 9 – L’inconscient et le Cerveau – rien en commun

Éric Laurent — C’est une formulation extraordinaire. Les rêves, cela ne parle pas tout seul. « Il est légitime que quelqu’un n’attende rien d’un rêve ». Le neuropsychologue affligé d’un rêve n’attend rien d’un rêve. Il faut simplement monter la dose du « truc » pour arrêter le rêve, c’est tout. Il attend que cela s’arrête. [rires]. « Il ne faut pas être indifférent au phénomène freudien » – ce qui est une formulation très subtile. Elle n’est pas exactement il faut être sous transfert, car il faut d’abord être en transfert avec le phénomène freudien pour attendre que son message revienne sous forme inversée dans le rêve, pour avoir une idée qu’on y est, qu’on est pris dans cette histoire. Il faut y consentir. Notre pratique consiste à ce que des gens consentent à ne pas être indifférents aux phénomènes freudiens.

Marie-Hélène Brousse — J’ai quand même l’impression qu’il y a, dans le phénomène du rêve, quelque chose qui pousse, qui va vers le transfert. Historiquement d’abord, car finalement, depuis les sociétés humaines, les gens racontent leurs rêves dans la littérature, dans les textes, etc. Donc il y a quelque chose qui pousse à trouver un interlocuteur. C’est pour cela que je trouve qu’il y a une adresse. Il arrive ainsi fréquemment que des gens qui ne sont pas en analyse racontent leurs rêves le matin : « Oh, tu sais, c’est dingue, j’ai rêvé de cela ! » Je crois qu’il y a dans le rêve quelque chose, qui a tendance, historiquement, contre laquelle va la science expérimentale, le neuro.

É. Laurent — On peut tout à fait soutenir que quelque chose du rêve va vers le transfert. C’est le versant de l’inconscient transférentiel ou du rêve transférentiel. Mais, la phrase « il est légitime que quelqu’un sujet n’attende rien d’un rêve » va plutôt vers l’idée qu’il pourrait y avoir coupure entre le rêve et le transfert. Les rêves ne poussent pas forcément vers le transfert. Toutes les civilisations ont connu le rêve, et beaucoup ont utilisé le rêve pour interpréter ce qui ne va pas, ce qui cloche, ce qui fait symptôme. Dans la mantique grecque, les rêves servaient à définir un traitement. Dans les temples dédiés à Esculape, la méthode consistait à faire dormir les gens dans des lieux réservés pour qu’ils bénéficient d’un rêve. On les mettait en condition, par des rituels et prières appropriées. Puis ils dormaient et la première chose qu’ils devaient dire le matin était le rêve que le dieu avait envoyé. Ce rêve définissait le traitement établi par le prêtre-médecin. Là, nous avons bien le rêve comme message qui permet d’opérer sur le symptôme.

Cela suppose un dieu, d’où la phrase de Lacan : « Il est important de rappeler que le rêve n’offre aucune expérience mystique ». Nous, justement, nous avons coupé les ponts avec les dieux, les dieux antiques puis ceux de la chrétienté. Le rêve freudien a fait taire les espaces infinis. Le message se soutient de lui-même. La science, elle, a fait un pas de plus : elle fait silence complètement. Le rêve se réduit à un effet incongru, de hasard, produit par le remaniement des circuits neuros lorsque le cerveau traite l’information de la journée. Cela surgit dans un incongru complet qui n’a aucun intérêt. Ce point de vue permet d’obtenir l’effet silence, et d’opérer la coupure entre le rêve et le transfert à un supposé savoir.

Il faut que nous-mêmes nous arrivions à rebrancher les sujets sur leurs rêves. Et d’ailleurs, quand un sujet entre en analyse, à partir du moment où il y a le transfert qui se met en route, nous avons tous ces phénomènes, par exemple celui de quelqu’un qui dit « vous savez, moi, je ne rêve jamais, mais c’est bizarre, hier soir j’ai fait un rêve ! et hop, cela commence. [rires] Le rebranchement transférentiel permet l’embrayage d’une adresse. Alors, le sujet commence à se reconnecter avec son inconscient, ce qui lui permet de savoir à peu près où il en est de son rapport entre désir et jouissance.

 

Extrait de la discussion de la Soirée de l’Association mondiale de Psychanalyse
qui a eu lieu à Paris le 28 janvier 2019 (à paraître dans le prochain numéro de La Cause du désir).

Related Posts

Entrevista Éric Laurent para IX ENAPOL

16 de Abril de 2019

16 de Abril de 2019

Ana Lydia Santiago pergunta a Éric Laurent Começo pelo ódio edípico, que, segundo Freud, desempenha um papel importante na constituição...

Nenhum pai para ver que estou queimando – Cristina Drummond (EBP)

7 de Abril de 2019

7 de Abril de 2019

Texto extraído do Boletim OCI 2 Para ler o boletim na íntegra clique aqui: ix.enapol.org/boletim-oci-2 Lacan dizia, no início dos...

The extime unconscious, the ethics of desire opposed to the civilization of the cipher – by Manuel Montalbán Peregrin (ELP)

4 de Abril de 2019

4 de Abril de 2019

PIPOL9 – THE UNCONCIOUS AND THE BRAIN NOTHING IN COMMON text from the site: www.pipol9.eu In his preparation text Un-conscious...

Dreams do not speak for themselves – Éric Laurent / Marie-Hélène Brousse

3 de Abril de 2019

3 de Abril de 2019

Translated by Lorena Hojman Davis From www.pipol9.eu   “It is perfectly legitimate for someone to not expect anything from a...

V ENCUENTRO ELUCIDACIÓN DE ESCUELA – 1a Jornada de Carteles ELP

1 de Abril de 2019

1 de Abril de 2019

Tenemos un plan, el Plan Lacan. Lacan agrega al trípode freudiano del análisis y el control el dispositivo epistémico del...

FEMMES EN PSYCHANALYSE – JOURNÉES DE L’ECF

12 de Março de 2019

12 de Março de 2019

LE 16 ET 17 NOVEMBRE 2019 PALAIS DE CONGRÈS – PORTE MAILLOT PARIS

IIª Conferencias Internacionales Jacques Lacan – Barcelona, 10 y el 11 de mayo 2019

4 de Março de 2019

4 de Março de 2019

Organizadas por la FCPOL (Fundación para la Clínica Psicoanalítica de Orientación Lacaniana) esta segunda edición de las Conferencias Internacionales continúa...

Clinical Study Days 12 – Alicia Arenas

7 de Fevereiro de 2019

7 de Fevereiro de 2019

The Clinical Study Days 12 were held in Miami Beach from January 18th – 20th, 2019, in a beautiful room...

XVI Jornadas de estudio de la DHH- NRC

29 de Janeiro de 2019

29 de Janeiro de 2019

Niños y adolescentes violentos Abordajes posibles Argumento   El título de estas jornadas es lo suficientemente amplio como para conversar...

Amor e Odio pel l’Europa – Milano 16/2

16 de Janeiro de 2019

16 de Janeiro de 2019

    Europa: viejos ideales, nuevas decepciones. Vicente Palomera Seis meses después del comienzo de la primera guerra mundial, Freud...

URGENCE – Telaviv 1&2 June

15 de Janeiro de 2019

15 de Janeiro de 2019

The Argument   Subjective Urgency and Transferential Unconscious In his “Prefaceto the English-Language Edition” of Seminar XI,[1] Lacan speaks of...

Conversación clínica del Instituto del Campo Freudiano

21 de dezembro de 2018

21 de dezembro de 2018

El 2 y 3 de marzo de 2019 tendrá lugar la próxima Conversación Clínica del Instituto del Campo Freudiano en Barcelona, titulada Desencadenamientos,...

IX ENAPOL

10 de dezembro de 2018

10 de dezembro de 2018

PIPOL 9

10 de dezembro de 2018

10 de dezembro de 2018

Comments
Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

Esse site utiliza o Akismet para reduzir spam. Aprenda como seus dados de comentários são processados.