13 de November de 2019

POLITIQUES DU PSYCHANALYSTE – par Réginald Blanchet (NLS)

– Chroniques de crise (2011-2017) Et autres études de psychanalyse appliquée – Athènes, mars 2019 – 435 pages – en…


– Chroniques de crise (2011-2017)

Et autres études de psychanalyse appliquée –

Athènes, mars 2019 – 435 pages – en grec

 

Donner voix à l’impossible

Réginald BlanchetLes textes qu’on lira dans ce recueil se répartissent sous deux chefs. Il s’agit, d’une part, de la psychanalyse dans la politique, et de la politique du psychanalyste dans la direction de la cure, d’autre part. Les textes colligés dans ce second registre sont en effet avant tout des écrits de clinique psychanalytique. Il s’agit là de la politique entendue au sens général d’une action menée selon un processus logique et dialectique visant à opérer sur le réel. La direction de la cure s’ordonne en effet ainsi dans une stratégie (les fins de la cure analytique) et les tactiques qui la servent (les interventions de l’analyste). Mais il s’agit, de façon plus essentielle, de la politique à proprement parler puisque se trouve de façon constante mobilisé le pouvoir : le pouvoir de la parole et du transfert, mais aussi le pouvoir de la libido et la puissance de la jouissance. Dépositaire pour partie de ce pouvoir le psychanalyste est appelé à en faire usage et à le manier. Il le fait selon son désir, dont Lacan s’est employé à dégager les arêtes en ce qu’il a appelé pour le spécifier dans son caractère inédit dans l’histoire le désir du psychanalyste.

Mais, et c’est sans doute plus inhabituel dans la littérature psychanalytique, le désir du psychanalyste concerne aussi la politique au sens courant du terme, à entendre plus précisément cependant comme l’épitomé du lien social. Sont réunies dans le recueil les chroniques tenues dans Lacan Quotidien[1] à l’invitation de J.-A. Miller, six années durant sous la rubrique de « L’inconscient dans la crise » puis de « L’inconscient, c’est la politique ». Il s’est agi de proposer à la réflexion publique une lecture fondée dans la psychanalyse lacanienne du réel que manifestait l’éruption de ce qui a été épinglé de façon symptomatique du terme de « crise ». Ce fut, c’est encore, le moment aigu de la disruption qui menaçait de faire voler en éclats les équilibres précaires, économiques et politiques, établis en Europe. La Grèce, on ne le sait que trop, en fut le point de cristallisation extrême. C’est donc au commentaire des avatars de la crise grecque que furent consacrés ces chroniques. Il ne s’agissait pas de faire au sens traditionnel du terme de la « psychanalyse appliquée » c’est-à-dire de prétendre expliquer la crise par l’inconscient, ou de chercher les tenants et aboutissants de la politique dans l’idiosyncrasie personnelle des acteurs et activistes politiques, et leurs « complexes inconscients ». Il ne s’agissait donc pas de rechercher les causes de la crise dans l’inconscient, ou même de prospecter parmi d’autres les causes « inconscientes » de la crise et de ses impasses.

Il était exclu en somme de réduire la rationalité de la crise et de son traitement, sa causalité donc, à une causalité d’ordre psychique. C’est la perspective contraire qui fut prise : la perspective de l’autonomie du politique comme tel, saisi dans sa logique propre non réductible à autre chose qu’elle-même. Le parti pris de la lecture était de montrer en quoi « l’inconscient », non pas explique les choix politiques des uns et des autres, mais reste toujours ce à partir de quoi ils les soutiennent. Les raisons des choix sont multiples et diverses, surdéterminées donc, mais les agents qui les mettent en œuvre ou simplement, s’agissant des citoyens en général, les soutiennent, le font à partir de ce qu’ils sont, et y engagent quelque chose de leur être qu’ils le veuillent ou non. L’inconscient ici n’est pas à entendre forcément comme le non-su, mais comme la force de désir et de jouissance, de passion, qui anime le sujet, et se trouve mobilisé dans son acte. Ceci n’est pas sans conséquences. Pour le sujet lui-même mais encore pour la société. Ces conséquences sont à regarder précisément comme l’incidence de « l’inconscient dans la crise ». C’est à les lire que l’on s’est essayé tout au long de ces analyses. Elles démontrent de façon constante l’incidence de l’impossible : l’impossible du lien social que manifeste la politique. Elle se soutient de ce trou, et vient y répondre.

Le psychanalyste est donc requis : pour lire et dire de façon circonstanciée comme on a voulu le faire tout au long de ce reportage, le réel qui se déchaîne, le réel de la jouissance sans loi qui s’alimente d’elle-même sans fin et sans raison. Et Freud plus que jamais est d’actualité : « Les peuples obéissent à leurs passions bien plus qu’à leurs intérêts. Tout au plus se servent-ils de leurs intérêts pour rationaliser leurs passions ; ils mettent en avant les premiers afin de pouvoir justifier la satisfaction des secondes ».[2] Mais le réel qui se déchaîne ainsi dit la maladie propre à l’être parlant : la pulsion ne connaît ni Dieu ni maître. C’est en quoi se justifie l’aphorisme de Lacan selon lequel « l’inconscient, c’est la politique »[3]. Il y va ici de l’inconscient réel, soit de cette jouissance première impossible à négativer et qui, en cela, fait l’impossible de l’être parlant, l’impossible du vivre ensemble dont la formule n’existe pas. Elle est à la racine du politique (du lien politique) et se réfléchit dans la politique qui n’en constitue jamais que l’interprétation à l’état pratique.

[1] https://www.lacanquotidien.fr/blog

[2] « Considérations actuelles sur la guerre et la mort » 1915.

[3] Le Séminaire, livre XIV, « La logique du fantasme », leçon du 10 mai 1967, inédit.

 

SOMMAIRE

 

Avant-propos : Donner voix à l’impossible

 

PREMIERE PARTIE

L’INCONSCIENT C’EST LA POLITIQUE

1 .-       OUVERTURE : LE DESIR DU PSYCHANALYSTE EN POLITIQUE

Politique du psychanalyste – La libertad de pluma septembre 2018 – Argentine

Populismes – Etre dans le champ politique comme analyste LQ 736  14 JUILLET 2017

La jouissance supposée savoir – publié en partie dans LQ 785 13 septembre 2018  sous le titre « Le champ transférentiel en politique aujourd’hui »

Le parti freudien aujourd’hui LQ 645 29 MARS 2017

Politique lacanienne LQ 697 16 MAI 2017

2 .-       LA GRÈCE ET L’EUROPE : LES ANNÉES DE CRISE

Le signifiant-maître dans l’impasse du plus-de-jouir LQ n°90 – 16 NOVEMBRE 2011

L’imbroglio du sujet dans la chose publique LQ 111 9 DÉCEMBRE 2011

L’objet saint et son pouvoir de transsubstantiation LQ 137 23 JANVIER 2012

La malédiction qui eut raison de V. P. LQ 193 7 AVRIL 2012

La Grèce symptôme de l’Europe LQ 226 26 JUIN 2012

En Grèce, l’aube d’or du racialisme LQ252 21 NOVEMBRE 2012

Trou noir à l’écran LQ 341 15 JUILLET 2013

Politique de la violence extrême LQ 424  20 SEPTEMBRE 2014

Syriza, l’heure de vérité pour l’Europe LQ 468 29 JANVIER 2015 ?

Monsieur Varoufakis ou la rhétorique des apparences LQ 476 10 FÉVRIER 2015

Syriza, l’avenir d’une illusion LQ 48225 FÉVRIER 2015

La troïka de nouveau à Athènes LQ 490 16 MARS 2015

Gréférendum donc LQ 522  2 JUILLET 2015

La métis des Grecs LQ 524 JAM

La malice de Tsipras (1) et le commentaire de R. Blanchet sur le blog de J-A Miller LQ 526 JAM

La malice de Tsipras (2) LQ 526 JAM

Tsipras, le sinthome LQ 546 21 NOVEMBRE 2015

3.-        VIOLENCE EXTRÊME : DJIHAD – TRUMP – MIGRANTS

            Émergences djihadistes LQ 496 30 MARS 2015

         « Palmyre ne sera pas détruite » LQ 516 16 JUIN 2015

         Victimes sacrificielles LQ 528  17 JUILLET 2015

            Théologie de l’esclavage sexuel des femmes dans l’État Islamique LQ 557 –11 JANVIER 2016

Le sujet djihadiste

Le djihadisme ou la mort de la culture

Le vote trash de l’électorat américain LQ 588 15 JUIN 2016

L’avatar de l’ultra-droite LQ 589  17 JUIN 2016

Le toupet d’un homme politique LQ 592 30 JUIN 2016

« Open the borders ! » LQ 577 25 AVRIL 2016

Murs-frontières ou le désir obsidional

Multitudes apocalyptiques – texte intégral en partie communiqué au XIe Congrès de l’AMP à Barcelone en avril 2018 et paru dans LQ n° 771 du 16 avril 2018

 

DEUXIÈME PARTIE

LE SAVOIR DU PSYCHANALYSTE

1.-     L’EXPERIENCE DE LA CURE PSYCHANALYTIQUE

Trouver refuge dans le discours analytique LQ 70 L’INCONSCIENT DANS LA CRISE 26 OCTOBRE 2011

L’expérience de la jouissance perverse mise au travail psychanalytique

Le mystère de Théodora

L’emblème au lieu du nom

Comment se séparer du regard ? Quarto n°85, janvier 2006

Maintenir la position du semblant

L’espace transitionnel du transfert

Entrer en présence de l’analyste (Lettre mensuelle, ECF, n°254, janvier 2007)

Le rêve selon Lacan (semblant du désir, réel de la jouissance)

Parole – Scilicet, 2015 – AMP Xe Congrès (2016)

            2.-        LA LETTRE ET L’IMAGE

                        Simone Weil : l’écriture du désêtre

L’acte sans retour d’Ernst Wagner

Foucault et la psychanalyse – Interview donnée à Yanis Ktenas pour KABOOM 2015

 

Jeunes femmes Hijabi Style LQ 601 5 OCTOBRE 2016

Image makers

Piotr Pavlenski en Athéna apotropaïque

Puissance de l’image

L’imaginaire de la psychose ordinaire

            3.-        CORPS PARLANTS, CORPS JOUISSANTS

                        Clinique structurale de la maladie mentale

                  L’homosexualité – Interview donnée à Yanis Ktenas pour KABOOM 2015

Corps parlants, corporisations de la Loi

La cité des corps jouissants

Revivals virilistes dans la religion

Le discours du maître

4.-        LE DÉSIR DE L’ANALYSTE : SON SAVOIR ET SA TRANSMISSION

            Une vraie psychanalyse n’est jamais gratuite

            L’acte instant – Témoignage – (ECF Journées 38 – 2009)

            La chose freudienne de Lacan

            L’impossible du rapport sexuel : le réel de la psychanalyse (A-ktisto 2008)

Techniques managériales de la souffrance

Liberté – Scilicet, 2018 – AMP XIe Congrès (2018)

Quelle formation pour le psychanalyste ? – Conférence à l’Université d’Athènes du 13/1/2000

La formation du psychanalyste – Commentaire du principe 8 de la « Déclaration » de l’AMP établissant les « Principes directeurs de l’acte psychanalytique » (Rome, juillet 2006).

Jacques Lacan, le psychanalyste du XXIè siècle – paru dans Η Αυγή du 18/9/2011 à l’occasion du 30ème anniversaire de la mort de Jacques Lacan

Related Posts

Desire and its interpretation – Jacques Lacan

29 de outubro de 2019

29 de outubro de 2019

Jacques-Alain Miller: What does Lacan show us? He shows us that desire is not a biological function; that it is...

Una mujer sin maquillage – Libro de Gabriela Grinbaum (EOL)

29 de outubro de 2019

29 de outubro de 2019

Para el psicoanálisis, para los psicoanalistas, el enigma de lo femenino no está resuelto. Freud lo dejó en un callejón...

Revista Desassossegos 3 – Educar, Governar, Psicanalisar na Era Digital

18 de outubro de 2019

18 de outubro de 2019

EDITORIAL     por José Martinho   Embarcámos no digital.   Com novos sete pecados, diz o Facebook, mais a...

Del Padre al iPad. Familias y redes en la era digital – José R. Ubieto (coord.), Lidia Ramírez, Francesc Vilà et alt.

10 de outubro de 2019

10 de outubro de 2019

Lacan, en su primera enseñanza, creyó que lo simbólico (el lenguaje y la palabra) tenían un poder sobre lo imaginario,...

MULHERES E DISCURSOS – Marie-Hélène Brousse

10 de outubro de 2019

10 de outubro de 2019

Este livro dá ao leitor mostras das razões por que Marie-Hélène Brousse se tem consolidado como referência internacional, reconhecida para...

AGRAFES ET INVENTIONS DANS LA PSYCHOSE ORDINAIRE – Alexandre Stevens, Guy Briole, Dominique Holvoet

9 de outubro de 2019

9 de outubro de 2019

Sous la direction d’Anne Béraud   À une époque où la « transmission symbolique » est une voie de moins...

Haine et pulsion de mort au XXIe siècle – Ce que la psychanalyse en dit par Camilo Ramírez

1 de outubro de 2019

1 de outubro de 2019

  Sommaire   Préface par Guy Briole   Introduction De la radicalité comme réponse au malaise Deux figures de l’Un...

Logique du sinthome – mise en pratique. Fabienne Hulak

18 de setembro de 2019

18 de setembro de 2019

Le symptôme névrotique tient à ce que Freud appelle complexe d’Œdipe, Lacan en a extrait la structure par la réduction...

The real and the social bond

17 de setembro de 2019

17 de setembro de 2019

   Editorial Janet Haney Lacan delivered “British Psychiatry and the War” as a talk to his colleagues in France when...

Incidencias clínicas da carencia paterna – Marcela Ana Negro, Gerardo Battista (Comp)

12 de setembro de 2019

12 de setembro de 2019

             Una invitación a la conversación   “Supongamos, como premisa para todo lo que sigue, que el sueño no es...

PASIONES LACANIANAS – Graciela Brodsky (org.)

9 de setembro de 2019

9 de setembro de 2019

A partir de las resonancias del X Congreso de la Asociación Mundial de Psicoanálisis, “El Inconsciente y el cuerpo hablante”,...

Lo real y la declinación de los semblantes – Mario Goldenberg (EOL)

2 de setembro de 2019

2 de setembro de 2019

La operación de dilucidación que Mario Goldenberg nos propone en la serie de textos, artículos y entrevistas aquí recogidas da...

CREENCIAS – Colección Orientación Lacaniana

24 de agosto de 2019

24 de agosto de 2019

Prólogo Paula Rodríguez Acquarone     “la incurable otredad que padece lo uno” Antonio Machado[1] I   Borges observa que...

Tresses 53 | Femmes & folie

24 de agosto de 2019

24 de agosto de 2019

édito de Marie Laurent « La femme a dans la peau un grain de fantaisie »1 Jacques Lacan L’ordre phallique organise le...

Mental n°39 : Psychologie des masses aujourd’hui

24 de agosto de 2019

24 de agosto de 2019

Haine, populismes, jouissances mauvaises… qu’en est-il du lien social aujourd’hui ? Mental 39 tente d’élucider ce malaise profond dans l’identification...

Comments
Deixe uma resposta

O seu endereço de e-mail não será publicado. Campos obrigatórios são marcados com *

Esse site utiliza o Akismet para reduzir spam. Aprenda como seus dados de comentários são processados.